Tous les ans, en septembre a lieu aux confins de la Lorraine et de l'Alsace une importante manifestation autour du patchwork et de l'Art Textile.

Depuis déjà longtemps je rêvais d'y aller, mais il y avait toujours un empêchement;

Cette année, nous avons, mon mari et moi, enfin réussi à partir : accroché la caravane, traversé la France en direction de l'Est (en partant de Paris ce n'est pas bien loin)  et débarqué au camping de St Marie : il est proche du centre, bien tenu et on y mange d'excellentes Flammeküche : que demander de plus ?

Le camping n'est pas plein mais tout de même très fréquenté par les amatrices (ça se dit amatrices ?) de patchwork qui viennent nombreuses soit entre amies (un petit bol d'oxygène conjugal ?) soit avec le mari assorti, c'est à dire à la retraite. Et le soir, à travers les fenêtres éclairées, j'en ai vu plusieurs qui, dans le camping-car ou la caravane, avaient sorti la machine à coudre et piquaient, piquaient, piquaient...

Ca, ça m'a interloquée : jusqu'où va la passion !

Sainte Marie c'est une petite ville qui a eu son heure de richesse et d'abondance du temps des mines d'argent et plus récemment du textile et qui accueille dans tous ses lieux publics dans la ville-même et les villages environnants un très grand nombres d'artistes textiles et leurs oeuvres.

On parcourt ainsi théatre, temples protestants, églises...

Tous ces sites sont reliés par une navette.

Sainte Marie c'est aussi le lieu de naissance des amish, expo et conférences rendent leur univers plus proche et en quelque sorte plus compréhensible; nous y avons beaucoup appris.

Sont également nombreux les souvenirs de la Grande Guerre : St Marie était dans la partie annexée après la guerre de 1870 et la ligne de front, qui n'a pas beaucoup bougé, se situait sur les crêtes environnantes, les vestiges sont accessibles et facilement visitables.

 

Il ne faut pas oublier, je le mets en fin mais c'est un peu hypocrite, le formidable marché aux tissus, accessoires, machines et autres merveilles.

Il vaut mieux prévoir un petit budget car rien ne vaut ce genre de grand déballage : on peut voir et surtout toucher, discuter avec les exposants...

C'est ainsi que j'ai découvert la formidable surjeteuse (ENLIGHTER) Babylock que je me suis offert quelque temps après être rentrée.

Donc, si vous aimez le patchwork, l'art textile, les tissus, ne ratez pas cette manifestation qui aura lieu du 14 au 18 septembre 2016,

 

 

patchwork, sainte marie-aux-mines