journées européennes des métiers d'art

 

Hier et aujourd'hui, il vous reste donc encore un peu de temps, les artisans d'art vous ouvrent les portes de leurs ateliers pour vous montrer leurs oeuvres, vous faire, le cas échéant des démonstrations et répondre à toutes les questions que vous dictera votre curiosité.

 

C'est l'occasion de pousser une porte qui vous intrigue depuis longtemps et que sans raison reconnue vous ne franchiriez  pas.

 

Ce fut mon cas hier quand je suis allée visiter l'atelier de François Vieillard, tisserand, à Vetheuil, jolie bourgade du Val d'Oise près de Giverny.

Alorsque je m'attendais à du tissage "classique" sur un métier manuel, j'ai découvert un véritable métier mécanique, sauvé sans doute d'un abandon industriel (il vient de Castres). Programmé avec un système de cames en matière plastique, j'ai pû le voir fonctionner avec sa navette ultra -rapide qui parcourt les fils de chaîne passés avec une infinie patience à travers les chas des (17 ?) lices.

C'est avec les tissus créés dans l'atelier qu'est réalisée ici-même toute une gamme de vêtements sobres, fluides et legers à porter.

Nous attendait aussi la préparation d'une teinture végétale à base d'indigo, en plein air dans une grande bassine, avec les explications ad hoc.

Exposent en même temps, un apiculteur qui s'est déplacé avec une ruche et répond  avec compétence aux questions desvisiteurs, une "poupetière" et deux peintres.

Autant de raisons d'entrer si vous passez à proximité.

 

 

François Vieillard tisserand

 

 

Voici également les jolies poupées aériennes, et tout à fait contemporaines à l'opposé de mes reproductions en porcelaine, elles sont l'oeuvre de Marie Tournicote.

 
Marie Tournicote oupées